Le tour du propriétaire

Un cœur tanguant sur le bord du lac

Des propriétaires nous ouvrent les portes de leur demeure d'exception, offerte sur le marché de la revente

Étape après étape, année après année, Lino Bramucci a érigé une magnifique propriété sur le bord du lac des Deux Montagnes, à L’Île-Bizard, où matériaux nobles et arbres centenaires ont été mis au service de cadres et points de vue saisissants. Affecté par un deuil, puis par les ruminations du confinement, il songe aujourd’hui à s’en séparer, même si l’on sent qu’il a déposé dans la pierre, le bois et jusque dans les eaux du lac une partie de son âme.

Avant d’accéder à cette élégante demeure, il faut suivre un sentier de gravier longeant un grand terrain oblong, parsemé de troncs multicentenaires – chênes, érables, micocouliers, pour ne citer que ceux-ci parmi une vingtaine de variétés. Ce jardin, c’est l’un des premiers sujets qu’aborde M. Bramucci. Passionné d’arts visuels et peintre lui-même à ses heures, il n’a pas hésité à sortir palette et pinceaux pour composer avec les environs naturels.

« L’extérieur a été pensé pour ressembler à un jardin du sud de la France, avec différentes tonalités de vert », relate celui qui s’est abstenu d’asphalter son allée et entretient sa haie et ses buissons avec fierté.

Dans un coin de ce tableau de verdure, une porte rouge. L’entrée invitante de la maison, rachetée il y a une quinzaine d’années puis rebâtie et bonifiée, pièce par pièce, est sobrement grise.

« De par ses couleurs, la maison s’intègre différemment à l’environnement au cours des saisons : en hiver, elle a préséance sur la nature, mais le reste du temps, c’est l’inverse, la nature prend le dessus. »

— Lino Bramucci

Vues plongeantes

D’emblée, nous mettons le cap vers l’un des plus beaux atouts de la maisonnée : les terrasses et pièces panoramiques, pensées pour profiter de la trajectoire solaire au-dessus du lac tout au long de la journée.

À l’est, connecté à la cuisine, un grand patio permet de savourer son petit-déjeuner agrémenté d’un grand jus de lever de soleil. À l’ouest, juchée au-dessus des flots, une gloriette conviviale vous met aux premières loges pour des couchers de soleil flamboyants. Entre ces deux rituels, on peut compter sur les pièces intérieures bâties en verrières pour profiter du cheminement de l’astre : que ce soit depuis le spacieux salon à aire ouverte ou depuis la chambre principale à l’étage, l’impression est la même, avec trois murs de baies vitrées offrant une vue panoramique divine sur le lac et le sentiment d’y voguer.

L’effet est encore plus saisissant depuis le lit, à l’étage. « Je n’ai même pas installé de rideaux ! », rit M. Bramucci, qui préfère compter sur ce réveille-matin lumineux. Mais il n’y a pas que le soleil dans la vie : « Certains soirs, la lune plonge directement dans le lac, devenu un miroir argenté », s’extasie-t-il. Évoquant cela, juste de l’autre côté de la baie vitrée, deux kayakistes filent sur l’eau, sous notre nez, en silence. Intrusif ? Pas du tout, la scène a même quelque chose de charmant.

Si la maison n’était pas bien ancrée au sol, et bien qu’elle soit située en zone non inondable, on jurerait se trouver à bord d’un bateau. Un navire, en passant, fait du meilleur bois : tous les matériaux utilisés, du sous-sol au toit, s’avèrent de très haute qualité, comme les planchers de chêne aux longues lattes, les cadres de fenêtre en teck ou les portes en chêne massif.

La cuisine, où l’on trouve un comptoir de granit brésilien d’une seule pièce, ne fait pas exception. Cette dernière est par ailleurs équipée pour un chef, avec plaques à induction et doubles fours dernier cri, cafetière intégrée, cellier, et même un conduit de cheminée original qui pourrait être muté en foyer de cuisson intérieur.

De la place pour les hôtes

Accaparés par la vue panoramique dans le salon, retournons-y un instant. Avec une cheminée à double âtre, trois salles ouvertes l’une sur l’autre et de hauts plafonds, il fait bon se promener sur le pont du navire ou s’y prélasser. À l’étage, après avoir emprunté un bel escalier de bois (relique de la maison originale), on accède aux chambres (trois au total) et aux deux salles de bains.

Les convives invités à bord peuvent aussi être divertis au sous-sol, qui peut largement accueillir un billard et une salle d’exercices (ainsi qu’un système moderne de pompage et de filtration d’eau du lac), ou carrément logés dans le sympathique loft aménagé au-dessus du garage, dans un bâtiment isolé. Ils pourront aussi profiter du lac, cette portion paisible et navigable recelant plus de 70 espèces de poissons.

Au fil du temps, Lino Bramucci a mis beaucoup de cœur à l’ouvrage, dessinant les plans des diverses phases de rénovation. Mais il a aussi eu le cœur brisé, avec la douloureuse disparition de sa femme, il y a peu. Un besoin de changement d’air s’est manifesté. « Cela a changé la carte, et la pandémie m’a aussi fait beaucoup réfléchir », confie celui qui a beaucoup tangué entre le désir de vendre ou de conserver sa maison-bateau. « On verra bien ! », lance-t-il, avouant qu’il ne serait pas fâché à l’idée de continuer à se délecter de sa tasse de soleil matinal, sur sa terrasse orientale.

La propriété en bref

Prix demandé

1 748 000 $

Année de construction

1992

Superficie habitable

2980 pi2

Superficie du terrain

65 638 pi2

Évaluation municipale 2020

1 562 700 $

Taxe de mutation

34 700 $

Courtier immobilier

Charles-Alexandre Sylvestre, RE/MAX

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.