Arabie saoudite

4 milliards

— Une société immobilière saoudienne s’est associée à l’organisation Trump pour développer un projet de golf et de résidences à 4 milliards de dollars dans le sultanat d’Oman, selon un communiqué publié dimanche par la Bourse de Riyad. Cette annonce survient dans un contexte de tensions ravivées entre Washingtion et le régime saoudien. (AFP)

New York

Lendemain de tempête monstre

Certaines parties de l’État de New York ont finalement connu un répit dimanche après qu’une tempête a passé des jours à déverser une quantité potentiellement record de neige sur des municipalités à l’est des lacs Érié et Ontario. De nombreuses entreprises dans les zones les plus durement touchées sont restées fermées, mais les autoroutes ont rouvert et les interdictions de voyager dans de nombreuses régions ont été levées, bien que certaines parties de l’État largement épargnées lors des précédentes précipitations attendaient près de 60 centimètres de neige dans la nuit de dimanche à lundi. La neige a commencé à tomber jeudi dans les villes au sud de Buffalo. Samedi, le National Weather Service a enregistré 196 cm à Orchard Park, domicile des Bills de Buffalo de la NFL, et 182 cm à Natural Bridge, situé au large de l’extrémité est du lac Ontario.

— Associated Press

Kazakhstan

Victoire écrasante du président

Le président sortant du Kazakhstan, Kassym-Jomart Tokaïev, a été largement réélu dimanche, selon des sondages, à la tête du plus grand pays d’Asie centrale, qui a vécu une année noire, entre émeutes sanglantes et impitoyable lutte des clans. Selon trois sondages réalisés à la sortie des urnes, M. Tokaïev a obtenu entre 82,2 % et 85,52 % des voix dans cette ex-république soviétique où 69,43 % des 12 millions d’électeurs ont voté, d’après les premières estimations de la Commission électorale. Malgré ce score écrasant et l’absence de concurrence, la dernière campagne a été « équitable et ouverte », selon M. Tokaïev. « Le peuple m’a clairement exprimé sa confiance et nous devons la justifier », s’est-il félicité. Riche en ressources naturelles et situé au carrefour d’importantes routes commerciales, le Kazakhstan a plongé dans le chaos en janvier lorsque des manifestations contre le coût de la vie ont dégénéré en émeutes, avant d’être brutalement réprimées, causant la mort de 238 personnes.

— Agence France-Presse

États-Unis

Washington renforce les systèmes de défense au Moyen-Orient

Les États-Unis sont en train de renforcer les systèmes de défense au Moyen-Orient dans un contexte de tensions avec l’Iran, a déclaré dimanche Brett McGurk, coordinateur du Conseil national de sécurité américain pour le Moyen-Orient, affirmant que cette coopération avait probablement permis d’éviter une attaque iranienne contre l’Arabie saoudite. M. McGurk a souligné l’engagement de son pays à contrer les « menaces imminentes » dans la région riche en énergie, lors d’une conférence annuelle sur la sécurité à Manama, à Bahreïn. Dans le cadre de la conférence, samedi, le général Michael Kurilla, du commandement central américain pour le Moyen-Orient (Centcom), avait annoncé le déploiement de plus de 100 drones dans les eaux du golfe Persique d’ici à l’année prochaine, par une force opérationnelle dirigée par les États-Unis. Ces annonces interviennent après l’attaque, la semaine dernière en mer d’Oman, d’un pétrolier détenu par un milliardaire israélien, attribuée à l’Iran par Israël et les États-Unis.

— Agence France-Presse

Pakistan

Des centaines de militants transgenres manifestent

Des centaines de militants transgenres ont manifesté dimanche à Karachi pour dénoncer les discriminations à l’égard de leur communauté au Pakistan. La manifestation est survenue quelques jours après la sortie sur les écrans de Joyland, un film pakistanais sur la relation d’un homme marié avec une femme transgenre, qui avait initialement été interdit sous la pression de groupes islamistes. Les manifestants ont défilé en chantant et en brandissant des pancartes demandant le respect des droits des personnes transgenres. Bien que leurs droits soient a priori protégés par la loi, la plupart des personnes transgenres au Pakistan sont forcées à vivre en marge de la société, devant souvent mendier, danser lors de mariages ou se prostituer pour pouvoir survivre. Selon Amnistie internationale, 18 personnes transgenres ont été tuées au Pakistan en un an.

— Agence France-Presse

Guerre en Ukraine

Moscou et Kyiv s’accusent d’avoir bombardé la centrale de Zaporijjia

La Russie et l’Ukraine se sont à nouveau accusées mutuellement dimanche d’avoir bombardé la centrale nucléaire de Zaporijjia, la plus grande d’Europe, située dans le Sud ukrainien et occupée militairement par l’armée russe.

Le chef de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), Rafael Grossi, a estimé que les frappes du week-end – « une bonne douzaine » – étaient « absolument délibérées, ciblées », sans en attribuer la responsabilité aux forces russes ou ukrainiennes, et a jugé la situation « gravissime », dans un entretien à la chaîne française BFMTV.  

Pour le ministère russe de la Défense, « le régime de Kyiv ne cesse pas les provocations afin de créer la menace d’une catastrophe à la centrale nucléaire de Zaporijjia ».

Samedi et dimanche, les forces ukrainiennes ont tiré plus d’une vingtaine d’« obus de grand calibre » sur la centrale, affirme le communiqué du ministère.

Malgré ces bombardements, « le niveau de radiations dans la zone de la centrale reste conforme à la norme », souligne le communiqué du Ministère russe de la Défense.

Pour sa part, l’agence nucléaire ukrainienne a accusé la Russie d’avoir bombardé le site de la centrale.

« Ce matin du 20 novembre 2022, à la suite de nombreux bombardements russes, au moins 12 frappes ont été enregistrées sur le site de la centrale nucléaire de Zaporijjia », a déclaré Energoatom, accusant les Russes d’« organiser une fois de plus un chantage nucléaire et mettre le monde entier en danger ».

« Il y en a qui considèrent qu’une centrale nucléaire est une cible militaire légitime, ce qui est incroyable », s’est indigné le directeur général de l’AIEA.

« Arrêtez cette folie »

« Qui que ce soit, arrêtez cette folie ! », a exhorté M. Grossi, en insistant : « Les gens qui font ça savent où ils frappent. C’est absolument délibéré, ciblé ».

« La centrale est sur la ligne de front, il y a des activités militaires très difficiles à cerner, il y a des effectifs russes et des effectifs ukrainiens en opération », a rappelé M. Grossi.

L’AIEA, qui dispose de deux inspecteurs sur place dans la centrale, est en train de procéder à une évaluation. « Il y a eu des dégâts dans des endroits assez délicats », a estimé M. Grossi, précisant que les réacteurs n’avaient pas été touchés, mais « plutôt la zone où se trouvent les combustibles frais et usés ».

— Agence France-Presse

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.