Essoufflement des ventes, Postes Canada, Microcrédit Montréal, Venise et la Chine

Quelques nouvelles du jour

Les ventes au détail s’essoufflent au Québec

Les ventes au détail ont continué leur progression pour un cinquième mois consécutif en septembre, mais elles s’essoufflent au Québec, où l’incertitude reliée à la pandémie a augmenté à la fin de l’été. Le Québec rapporte une augmentation de 0,2 % des ventes au détail du mois de septembre, très inférieur à la hausse de 1,1 % enregistrée dans l’ensemble du Canada. Ça n’augure rien de bon pour les ventes des Fêtes. « La période des Fêtes habituellement très achalandée pour les commerçants ne sera probablement pas à la hauteur cette année, prévoit l’économiste Hélène Bégin, chez Desjardins. La faiblesse des ventes au détail pourrait se généraliser au Canada, selon Statistique Canada, qui avance que la croissance sera nulle (0 %) en octobre. En septembre, l’augmentation des ventes au détail est due surtout aux ventes de meubles (+ 5,7 %), de produits alimentaires (+ 5,3 %) et de vins, bières alcools (+ 4,8 %). Depuis un an, les consommateurs ont délaissé les stations-service (- 12,8 %), les magasins de vêtements (- 12,7 %) et les magasins de chaussures (- 8,9 %). Les ventes en ligne gagnent du terrain (+ 0,2 % en septembre) pour représenter 5,2 % des ventes totales de 53,9 milliards.

— Hélène Baril, La Presse

Lourde perte chez Postes Canada malgré l’explosion des livraisons de colis

Postes Canada a affiché vendredi une perte avant impôts de 216 millions pour son troisième trimestre, une augmentation des revenus tirés de la livraison de colis n’ayant pas su contrebalancer la hausse des coûts liés à la pandémie et le ralentissement du secteur de base de Postes Canada. La plus récente perte se comparait à une perte avant impôts de 87 millions pour le même trimestre l’an dernier. En août, Postes Canada a indiqué avoir enregistré une croissance sans précédent des volumes de colis et de leurs revenus au deuxième trimestre, alors que la pandémie de COVID-19 convainquait un plus grand nombre de Canadiens de magasiner en ligne. Les revenus liés aux activités des colis ont grimpé de 30 % au troisième trimestre, par rapport à la même période l’an dernier. Cependant, les gains de Postes Canada dans les revenus des colis ont été plus que contrebalancés par les déclins des revenus pour le courrier transactionnel et le marketing direct, qui ont diminué respectivement de 8,8 % et 24,1 % comparativement au troisième trimestre de 2019.

— La Presse Canadienne

Microcrédit Montréal obtient 490 000 $

L’organisme Microcrédit Montréal rehausse sa capacité de financement auprès des petits entrepreneurs et commerçants avec des contributions de 400 000 $ de la Ville de Montréal et de 90 000 $ de la Fondation Saputo. Microcrédit Montréal dispose ainsi d’une capacité rehaussée de 850 000 $ en services d’assistance et de financement dans son marché cible : des prêts jusqu’à 20 000 $ pour de nouveaux entrepreneurs, des entreprises d’économie sociale et des projets d’entreprise par des professionnels formés à l’étranger et récemment établis dans la région de Montréal. Établi depuis 1990, Microcrédit Montréal est un organisme considéré comme pionnier au Canada. Jusqu’à maintenant, Microcrédit Montréal a prêté 5,8 millions auprès de 9500 projets entrepreneuriaux issus de milieux socioéconomiques vulnérables. On estime que ces microprêts d’affaires ont contribué à la création et au maintien de 3000 emplois dans la région de Montréal, en plus de générer un impact évalué aux environs de 18 millions dans l’économie régionale.

— Martin Vallières, La Presse

Venise reporte sa taxe d’entrée pour les touristes

La commune de Venise a décidé de reporter à 2022 la mise en œuvre de sa taxe d’entrée pour les touristes, qui devait entrer en vigueur au cours de l’été, un report destiné à tenter de relancer une activité complètement à l’arrêt. « À la lumière de la situation actuelle, liée à la pandémie de COVID-19, nous avons décidé de faire un geste important afin de favoriser le retour des flux touristiques », a souligné l’adjoint au Budget, Michele Zuin, dans un communiqué. Venise est désertée depuis l’éclatement de la pandémie de COVID-19, qui a mis un coup d’arrêt aux transports aériens et au tourisme. En Italie, le tourisme représente 13 % du PIB et 15 % des emplois, mais l’économie de la Cité des Doges est encore plus dépendante de ce secteur. L’économie italienne devrait connaître cette année sa pire récession depuis la Seconde Guerre mondiale.

— Agence France-Presse

Aviation

L’interdiction de vol des 737 MAX en chine est maintenue

La Chine, premier pays à avoir cloué au sol les Boeing 737 MAX après une série d’accidents, a indiqué vendredi n’avoir « aucun calendrier » pour les autoriser à voler de nouveau, en dépit d’un feu vert aux États-Unis. L’Agence de l’aviation américaine (FAA) a autorisé mercredi l’avion à voler de nouveau, après 20 mois d’immobilisation au sol à la suite de deux écrasements ayant fait 346 morts en l’espace de cinq mois. Leur utilisation en Chine ne pourra reprendre qu’une fois « les conclusions des enquêtes sur les deux accidents [impliquant des Boeing 737 MAX] établies », a décidé le régulateur chinois. Le CAAC pose également comme conditions préalables une formation « complète et efficace » des pilotes, ainsi que des modifications techniques sur les appareils pour garantir la sécurité des vols. La Chine fait de la sécurité une priorité en raison de la taille de son immense marché. — Agence France-Presse

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.