Relations Taïwan-Chine

« L’apaisement ne peut pas acheter la paix »

— William Lai, vice-président de Taïwan, candidat de premier plan pour succéder à la présidente Tsai Ing-wen. M. Lai s’est montré plus véhément que Mme Tsai sur la question de l’indépendance de Taïwan, même s’il a souligné mercredi qu’il n’était pas nécessaire, selon lui, de la proclamer, car c’est « déjà un pays souverain ». (AFP)

Royaume-Uni

Les infirmières à nouveau en grève pour des hausses de salaire

Après une première grève historique en décembre, des milliers d’infirmières ont à nouveau cessé le travail mercredi en Angleterre pour deux jours, réclamant de meilleurs salaires et conditions de travail, dans un Royaume-Uni confronté à une forte inflation. Près d’un quart des services de santé publics étaient affectés. Après des années de vaches maigres, les infirmières réclament des augmentations supérieures de 5 % à l’inflation, qui a atteint 10,5 % en décembre, en très légère baisse par rapport à novembre (10,7 %). Les discussions entre le gouvernement conservateur de Rishi Sunak et le principal syndicat d’infirmières, le Royal College of Nursing (RCN) sont au point mort. Après une première grève de deux jours en décembre, du jamais vu en un siècle d’existence du syndicat, deux autres journées de grève sont annoncées pour les 6 et 7 février, touchant davantage d’hôpitaux. Les infirmières ne protestent pas seulement pour obtenir de meilleurs salaires, mais aussi contre la dégradation des conditions de travail.

— Agence France-Presse

Pologne

Des objets juifs de la Seconde Guerre mondiale retrouvés

Les employés d’une entreprise de construction de Lodz, en Pologne, ont fait une étonnante découverte en amorçant la rénovation d’une maison et de sa cour. Dans le sol se trouvait une grande boîte où étaient entreposés et enveloppés dans des journaux quelque 400 objets juifs de culte et du quotidien : ménorahs en argent, chandeliers et de la vaisselle. Selon Adam Pustelnik, maire adjoint de la municipalité, les propriétaires les ont sans doute enterrés dans l’espoir de retourner un jour dans leur résidence et de les récupérer. La maison où les objets ont été découverts se trouvait à quelque pas des limites du ghetto de Lodz. Environ 200 000 Juifs de toute l’Europe ont été détenus dans ce ghetto sous occupation nazie entre février 1940 et août 1944. La majorité de ces personnes sont mortes là ou dans des camps de concentration. « De telles histoires sont rares et précieuses et constituent une importante leçon pour nous tous », a ajouté M. Pustelnik. Les objets ont été remis au musée municipal d’archéologie.

— André Duchesne, La Presse, d’après Stars and Stripes et l’Associated Press

Groenland

Une nouvelle analyse révèle un réchauffement important

Il fait aujourd’hui 1,5 ˚C de plus au Groenland que sa moyenne pendant le 20e siècle, révèlent de nouvelles données fournies par l’analyse de carottes de glace, et le réchauffement est particulièrement prononcé depuis 1995. Jusqu’à présent, les carottes de glace – qui fournissent un aperçu de la température avant les thermomètres – ne témoignaient pas clairement d’un réchauffement de la portion centre nord reculée de l’île, du moins en comparaison avec le reste de la planète. Les carottes nouvellement analysées avaient été prélevées en 2011 et montrent une hausse spectaculaire des températures au cours des 15 années précédentes, selon l’étude publiée mercredi par la revue scientifique Nature. « On continue à voir une hausse des températures entre les années 1990 et 2011 », a dit l’auteure principale de l’étude, la professeure Maria Hoerhold, une glaciologue de l’Institut Alfred Wegener en Allemagne. Il faut plusieurs années pour analyser les données des carottes de glace. Mme Hoerhold dispose d’échantillons prélevés en 2019, mais elle n’a pas encore fini de les examiner.

— Associated Press

Migrants venant de Tunisie

L’Italie prête à augmenter le nombre de migrants légaux

L’Italie souhaite coopérer avec la Tunisie pour « réduire l’immigration irrégulière et renforcer l’immigration régulière », a déclaré le chef de la diplomatie italienne Antonio Tajani lors d'une visite à Tunis, dans une vidéo diffusée par la présidence tunisienne. M. Tajani, accompagné du ministre de l’Intérieur Matteo Piantedosi, effectuait sa première visite en Tunisie depuis que le gouvernement d’extrême droite de Giorgia Meloni est arrivé au pouvoir à Rome en octobre en promettant de faire cesser les arrivées de migrants en Italie. Les ministres italiens se sont entretenus avec le président tunisien Kais Saied, en présence des ministres tunisiens des Affaires étrangères Othman Jerandi, et de l’Intérieur Taoufik Charfeddine. « La Tunisie est aussi victime de ce phénomène d’immigration irrégulière » comme pays de transit pour les migrants provenant d’Afrique sub-saharienne, a pour sa part affirmé M. Piantedosi. Selon des chiffres officiels italiens, plus de 32 000 migrants, dont 18 000 Tunisiens, sont arrivés clandestinement en Italie en provenance de Tunisie en 2022.

— Agence France-Presse

Caraïbes

Un naufragé survit 24 jours avec une bouteille de ketchup

Un naufragé en mer des Caraïbes a survécu 24 jours en se nourrissant uniquement de ketchup avant d’être sauvé dans les eaux colombiennes, a fait savoir l’autorité navale de ce pays. « Je n’avais rien à manger, juste une bouteille de ketchup, de la poudre d’ail et des Maggi [cubes de bouillon]. J’ai tout mélangé avec de l’eau pour survivre pendant environ 24 jours », a raconté Elvis Francois, un Dominiquais de 47 ans. Le rescapé avait écrit Help sur la coque de son voilier, sur lequel il a été retrouvé à 120 milles nautiques – environ 220 km – au nord-ouest de Puerto Bolivar, port maritime colombien. « Le 15 janvier, j’ai vu passer un avion. J’avais un miroir et j’ai commencé à envoyer des signaux » avec la réflexion du soleil, « quand je l’ai vu passer deux fois, j’ai compris qu’ils m’avaient vu », explique-t-il. En décembre, alors que cet habitant de la Dominique réparait un voilier en face d’un port de Saint-Martin, une île du nord-est des Antilles, il a été « emporté vers le large » en raison de mauvaises conditions météorologiques, selon un communiqué de la marine. « Sans aucune connaissance de la navigation, il était perdu et désorienté en mer, ses efforts pour manœuvrer le navire et les équipements à bord n’ont servi à rien », ajoute l'autorité navale.  

— Agence France-Presse

Reconnu coupable de fraude fiscale

La Cour suprême d’Israël invalide la nomination d’un ministre

La Cour suprême israélienne a invalidé mercredi la nomination, par le premier ministre Benyamin Nétanyahou, du numéro deux du gouvernement, Arié Dery, reconnu coupable de fraude fiscale.

Les députés israéliens avaient voté fin décembre à la va-vite un texte, baptisé « loi Dery » par la presse, autorisant une personne reconnue coupable d’un crime, mais pas condamnée à la prison ferme, à obtenir un portefeuille ministériel.

L’objectif de ce texte était de permettre à M. Dery, chef du parti ultra-orthodoxe sépharade Shass, deuxième formation de la coalition gouvernementale, de siéger au sein de l’exécutif.

La Cour suprême a annoncé dans un communiqué avoir décidé à une majorité de 10 juges sur 11 « que la nomination du député Arié Dery au poste de ministre de l’Intérieur et de la Santé ne peut pas être validée ».

« Frère en détresse »

« Le premier ministre doit le limoger », poursuit la plus haute juridiction du pays, rappelant que M. Dery avait annoncé début 2022 qu’il se retirait de la vie politique après sa condamnation pour fraude fiscale. Cette mise en retrait était même une condition fixée par la justice pour lui éviter la prison.

Mais il a été réélu aux législatives de novembre et nommé au gouvernement mis sur pied fin décembre par M. Nétanyahou, avec ses alliés ultra-orthodoxes et d’extrême droite.

En Israël, où les lois fondamentales font office de Constitution, le pouvoir judiciaire est le seul en mesure de contrôler le gouvernement.

La « loi Dery » est en fait un amendement à l’une des lois fondamentales disposant qu’un citoyen inculpé – et a fortiori condamné – ne peut occuper un poste de ministre (mais être inculpé n’empêche pas d’être premier ministre).

Dans leurs attendus, les juges ont critiqué la « loi Dery », sans pour autant l’invalider, et ont estimé que la nomination de M. Dery au gouvernement était « en grave contradiction avec les principes fondamentaux de l’État de droit ».

Selon son porte-parole, M. Nétanyahou s’est rendu au domicile de M. Dery après celle-ci et lui a dit : « Quand mon frère est en détresse, je viens le voir ».

De son côté, le chef de l’opposition Yaïr Lapid a affirmé dans un communiqué que si « Dery n’est pas limogé, le gouvernement sera hors la loi et un gouvernement qui ne respecte pas la loi est un gouvernement illégal ».

— Agence France-Presse

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.