BIG BROTHER CÉLÉBRITÉS

Marie-Mai : sans pression

Elle est une enfant de la téléréalité. Sa carrière a pris son envol à Star Académie en 2003. Dix-huit ans plus tard, Marie-Mai anime les galas du dimanche de Big Brother Célébrités sur les ondes de Noovo. « Je sais ce que c’est, être enfermée entre quatre murs », dit-elle. Entrevue.

Marie-Mai est au bout du fil. Elle attend un taxi pour se rendre au studio où elle doit roder les enchaînements du premier gala dominical de Big Brother Célébrités. « Avec beaucoup d’excitation et de fébrilité, car je sais que c’est bon ! », lance-t-elle.

Quand les producteurs de Big Brother Célébrités ont sollicité Marie-Mai, elle a d’abord pensé refuser leur offre. « Je jugeais l’émission, raconte-t-elle. Je pensais que c’était trash à la Loft Story. Mais mon équipe m’a dit : “Va juste entendre ce qu’ils ont à dire.” »

Le pitch a fonctionné, si bien que Marie-Mai a dit oui, avec grand enthousiasme. « J’ai découvert un aspect à ce show-là que je ne connaissais pas. L’aspect compétitif, les alliances… L’aspect humain aussi. Et l’expérience sociale, détaille-t-elle. On va voir comment les gens réagissent sous la pression. Voir des alliances et des amitiés prendre forme. »

Pour Big Brother Célébrités, 15 personnalités publiques québécoises se sont enfermées dans un manoir pendant trois mois sous l’œil de multiples caméras. Toutes les semaines, un défi (sportif ou de débrouillardise) permet au gagnant d’être le « patron » de la maison. Ce titre comporte des privilèges, dont l’accès à une suite privée et le pouvoir de choisir qui sont les deux candidats mis en danger cette semaine-là. Le patron a aussi une sorte de droit de veto, qui lui permet de « sauver » une des deux personnes si les votes sont à égalité.

On connaît l’identité de 5 des 15 candidats : le chanteur Claude Bégin, le boxeur Jean Pascal, la drag queen Rita Baga, l’animatrice Geneviève Borne et la youtubeuse Lysandre Nadeau. Celle des 10 autres sera dévoilée dimanche soir.

La chaîne MusiMax, aujourd’hui disparue, a diffusé en 2005 la téléréalité Des gens pas ordinaires (qui réunissait notamment Stef Carse et Anne-Marie Losique), mais il n’y avait pas de gagnant. Big Brothers Célébrités est donc la première compétition de téléréalité québécoise qui réunit des personnalités publiques connues, souligne Marie-Mai. « C’est certain que l’émission va créer une dépendance chez le public, dit-elle. La maison est hallucinante, les jeux seront d’envergure… Le show sera impressionnant ! »

Marie-Mai voit dans son rôle d’animatrice celui d’une conseillère.

« Je viens de Star Académie et je sais ce que c’est de vivre enfermée dans une maison avec un sentiment d’isolement. J’en ai appris des choses, dans ma carrière. Je veux être la Big Sister des célébrités ! »

— Marie-Mai, animatrice

Animatrice d’expérience

Au fil du temps, Marie-Mai a accumulé de l’expérience à la télévision en marge de sa carrière musicale. Elle a été coach dans les premières moutures de La voix, La voix junior et de l’émission canadienne anglophone The Launch. « Avec Big Brother Célébrités, c’est une autre première », souligne-t-elle.

Au moment des derniers préparatifs, Marie-Mai est plus fébrile que nerveuse. « J’aime les projets où je saute un peu dans le vide. Aller où je ne pensais pas aller. »

Marie-Mai a également animé plusieurs galas Célébration. L’automne dernier, elle était la vedette de Chez Marie-Mai sur les ondes de Canal Vie.

Pendant le plus récent Bye bye, Sarah-Jeanne Labrosse a proposé une imitation dont beaucoup ont souligné la justesse. Comme a-t-elle réagi ? « Ce n’est pas la première fois qu’on m’imite, mais c’est toujours surprenant quand tu es en train de l’écouter, lance-t-elle. C’était un numéro plus mordant que crampant… En tout cas, Sarah-Jeanne Labrosse est vraiment belle en Marie-Mai ! »

Trouver son rythme

La pandémie a eu du bon pour Marie-Mai. « Ça va bien. Je trouve mon rythme, je dirais, avec la dernière année… »

L’artiste a continué à travailler tout en ayant le temps « de [se] trouver ». Une quête d’équilibre qu’elle avait entamée avant le confinement. « Après 20 ans de carrière, c’est normal de se poser des questions. »

La chanteuse était à l’affiche il y a quelques jours du festival Toboggan. En 2020, elle a aussi donné une prestation intimiste au MTELUS. « Je suis privilégiée d’avoir pu faire des spectacles dans la pandémie. »

Elle a aussi eu l’occasion de reprendre son souffle. De passer beaucoup de temps avec sa fille (Gisèle) et de partager sa vie avec son amoureux (David Laflèche) sur de nouvelles bases.

Bien que Marie-Mai ait une douzaine de nouvelles chansons en chantier, elle ne se sent pas pressée de les sortir. « Je ne veux rien forcer. »

« Sans pression », répète-t-elle souvent en entrevue. Mais avec la même soif de sauter dans le vide…

Les galas du dimanche de Big Brother Célébrités sont diffusés à 19 h sur les ondes de Noovo, alors que le rendez-vous pour les émissions quotidiennes est à 18 h 30, en semaine.

Incursion dans la maison de Big Brother Célébrités

Un premier défi d’envergure

Le producteur au contenu Jean-Martin Bisson a révélé à La Presse l’épreuve à laquelle les candidats de Big Brother Célébrités devront faire face afin de déterminer qui sera le premier patron de la maison. Le défi sera de nature sportive. « Les célébrités seront sur un immense mur inclinable dans les airs, avec de gros tuyaux qui jettent de l’eau autour d’eux, dit-il. Ce sera une épreuve de résistance. » La maison de la version québécoise de la téléréalité sera « la plus grande maison dans l’histoire de Big Brother dans le monde », ajoute le producteur. « Ma prétention est de faire la compétition la plus divertissante au Québec, souligne-t-il. Un gros show ludique qui va faire du bien aux gens. »

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.