Le réalisateur britannique Michael Apted n’est plus

Le réalisateur britannique Michael Apted, célèbre pour sa série documentaire Up et son opus de la saga James Bond, s’est éteint vendredi à l’âge de 79 ans, a annoncé son agent. Michael Apted avait aussi réalisé Nashville Lady (1980) et Gorilles dans la brume (1988), entre autres. Mais il était surtout connu au Royaume-Uni pour Up, série dans laquelle il a filmé tous les sept ans l’évolution de 14 jeunes Britanniques de milieux socioéconomiques différents, de leurs 7 ans lorsque le projet a démarré en 1964, jusqu’à leurs 63 ans. « Nos cœurs sont lourds aujourd’hui alors que nous pleurons la disparition de ce réalisateur estimé », a salué dans un communiqué Thomas Schlamme, directeur de la Guilde des réalisateurs d’Amérique (DGA), dont Michael Apted a aussi été président. « Son héritage sera à jamais inscrit dans le monde du cinéma et de notre association », a ajouté Thomas Schlamme, qualifiant son prédécesseur de « visionnaire intrépide ».

— Agence France-Presse

MUSIQUE

Un ancien programmateur accusé de crimes sexuels à l’endroit d’un mineur

Julien Aidelbaum Valade, figure connue de l’industrie musicale québécoise, fait face à de graves accusations criminelles pour des infractions à caractère sexuel commises à l’endroit d’un mineur. Le fondateur du festival Santa Teresa et ancien imprésario d’Alex Nevsky risque une peine de prison s’il est reconnu coupable des cinq chefs déposés contre lui cette semaine.

L’ancien programmateur pour [co]motion (anciennement la Corporation de la salle André Mathieu) est accusé de leurre informatique d’un enfant de moins de 16 ans, d’avoir rendu accessible à un enfant du matériel sexuellement explicite, d’incitation à des contacts sexuels d’un enfant, d’obtention de services sexuels d’un enfant moyennant rétribution et de production de pornographie juvénile.

L’homme de 31 ans a comparu jeudi au palais de justice de Montréal par l’entremise de son avocat. Il doit retourner en cour le 8 février. Selon la dénonciation, Julien Aidelbaum Valade aurait commis les crimes dont il est accusé entre le 31 juillet et le 3 août 2020 à Montréal, ce qui laisse croire que les cinq chefs d’accusation seraient liés au même plaignant.

Les tribunaux imposent des peines plus sévères pour les crimes sexuels contre des mineurs depuis l’arrêt Friesen de la Cour suprême, le printemps dernier. Les sentences plus sévères reflètent l’augmentation des peines maximales pour ces crimes votée par les élus en 2015.

Ainsi, Julien Aidelbaum Valade risque théoriquement une peine maximale de 14 ans pour plusieurs chefs, comme incitation à des contacts sexuels et production de pornographie juvénile. Plusieurs peines minimales de prison sont également en vigueur.

Jeune programmateur

Les accusations portées contre Julien Aidelbaum Valade vont créer une onde de choc parmi les artisans de la scène musicale du Québec.

Le Montréalais a fondé le Festival Santa Teresa. Il a été l’imprésario d’Alex Nevsky et du groupe Loud Lary Ajust (dont faisaient partie les rappeurs Loud et Lary Kidd).

Il avait à peine 17 ans quand la Corporation de la salle André Mathieu (aujourd’hui [co]motion) l’a nommé responsable de la filiale Scène 1425, destinée aux jeunes amateurs de rock indépendant et émergent. Le programmateur a convaincu des groupes comme Metric, Alabama Shakes et Mac Miller de se produire à Laval. Il a aussi travaillé à l’ouverture de l’Annexe 3, petite sœur de la salle André-Mathieu.

Artisan important de l’industrie du spectacle, Julien Aidelbaum Valade (qui n’utilisait pas son dernier nom de famille) s’était toutefois fait très discret au cours des 18 derniers mois alors que des allégations d’inconduite sexuelle circulaient à son égard.

Depuis 2019, Julien Aidelbaum Valade n’était plus de l’équipe du festival Santa Teresa. Alex Nevsky a aussi rompu ses liens professionnels avec lui en mai 2020.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.