Actualités économiques

Taux d'intérêt, UPA, chômage et dieselgate

Quelques nouvelles économiques du jour

La Banque du Canada détaille son plan

La Banque du Canada a indiqué jeudi qu’elle avait l’intention d’augmenter les taux d’intérêt avant de réduire la taille de son portefeuille d’obligations gouvernementales, même si le calendrier de la hausse des taux dépendra de la reprise économique. La banque centrale achète actuellement pour environ 2 milliards d’obligations par semaine. Le gouverneur de la banque, Tiff Macklem, a indiqué que celle-ci atteindrait éventuellement ce qu’elle appelle une phase de réinvestissement, qui lui permettra d’ajuster son programme en réinvestissant le produit des obligations arrivant à échéance. Au cours de cette phase, M. Macklem estime que les achats d’obligations pourraient atteindre en moyenne d’environ 1 milliard par semaine. Lorsque la banque atteindra cette phase de réinvestissement, elle s’attend à y rester au moins jusqu’à ce qu’elle relève son taux d’intérêt directeur. La banque a indiqué qu’elle maintiendrait son taux directeur à ce qu’elle appelle sa « valeur plancher » jusqu’à ce que l’économie soit suffisamment forte, ce qui devrait se produire, selon elle, au deuxième semestre de 2022. « Le moment où va débuter cette phase, et le temps qu’elle va durer, sont des décisions de politique monétaire. Ces décisions vont dépendre de la vigueur de la reprise et de l’évolution de l’inflation », a affirmé M. Macklem dans le texte d’un discours qu’il devait présenter à la Fédération des chambres de commerce du Québec.

— La Presse Canadienne

Marcel Groleau quittera la présidence de l’UPA

Le président général de l’Union des producteurs agricoles (UPA), Marcel Groleau, ne sollicitera pas de sixième mandat à la tête de l’organisation. M. Groleau, producteur laitier de Thetford Mines, est à la tête de l’UPA depuis 10 ans. Il avait été précédemment président de la Fédération des producteurs de lait du Québec, de 2004 à 2011. Outre son rôle de président général, M. Groleau a occupé d’autres fonctions ces dernières années, notamment celles de président d’UPA Développement international, de coprésident de la Coalition pour l’exception agricole et alimentaire et de membre du conseil d’administration de l’Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec. Il conservera ces postes après le congrès général de décembre, au cours duquel un nouveau président général sera nommé, a précisé l’UPA dans un communiqué. M. Groleau a aussi été vice-président de la Fédération canadienne de l’agriculture et membre du Conseil consultatif de la politique alimentaire du Canada, du Conseil de l’Accord de libre-échange nord-américain et du comité d’audit de l’Organisation mondiale des agriculteurs. Les élections aux postes de dirigeants généraux de l’UPA se tiennent tous les deux ans. Les candidats doivent obligatoirement être agriculteurs.

— La Presse Canadienne

États-Unis : les inscriptions au chômage en recul

Les inscriptions hebdomadaires au chômage ont continué à reculer début septembre aux États-Unis, juste avant l’expiration des allocations chômage supplémentaires liées à la pandémie, atteignant ainsi un nouveau plus bas en un an et demi. Entre le 29 août et le 4 septembre, 310 000 personnes se sont inscrites au chômage pour recevoir une allocation, selon les données publiées jeudi par le département du Travail. C’est 35 000 de moins qu’au cours de la semaine précédente, pour laquelle les chiffres ont été révisés à la hausse à 345 000 nouvelles inscriptions. Cette nouvelle baisse a surpris les analystes, qui prévoyaient une petite dégradation par rapport à la semaine précédente. La Maison-Blanche y voit « une nouvelle preuve d’une reprise économique durable », a-t-elle salué dans un communiqué. L’emploi est une des priorités du président Joe Biden, qui espère faire adopter de gigantesques plans d’investissements pour assurer une reprise économique durable. Le nombre total de bénéficiaires d’une allocation chômage est également en baisse, avec un peu plus de 11,9 millions de personnes mi-août, selon les données les plus récentes disponibles, également publiées jeudi. Les allocations chômage exceptionnelles qui étaient versées depuis le début de la pandémie ont expiré lundi.

— Agence France-Presse

Dieselgate : le procès de l’ancien PDG de Volkswagen reporté

Le procès de l’ancien patron de Volkswagen dans le cadre du scandale des moteurs diesel truqués a été reporté jusqu’à nouvel ordre, a indiqué jeudi la justice, tout en maintenant une première audience la semaine prochaine pour quatre autres ex-responsables du groupe. Tous sont accusés de « fraude en bande organisée » et de « fraude fiscale aggravée » liées au « dieselgate », qui a éclaté en septembre 2015, quand le constructeur a reconnu avoir truqué 11 millions de voitures pour qu’elles affichent des niveaux d’émission d’oxydes d’azote inférieurs à la réalité. Dans un communiqué, le tribunal de Brunswick, chargé de ce volet pénal du dossier « dieselgate », explique sa décision de scinder le procès par la « situation de santé » de M. Winterkorn, qui a « récemment » subi une intervention chirurgicale. Le procès, le deuxième au pénal en lien avec le scandale, avait déjà dû être reporté à deux reprises en raison de la pandémie de COVID-19. Dans ce contexte, la justice a décidé de maintenir l’ouverture jeudi prochain pour lancer cette procédure qui s’annonce longue et complexe. Le tribunal s’est en revanche dit incapable à ce stade d’établir « un pronostic assez fiable » concernant le moment où M. Winterkorn serait « entièrement ou au moins partiellement apte » à être jugé. L’autre procès pénal, déjà en cours, vise Rupert Stadler, ancien patron d’Audi, la filiale de luxe du groupe Volkswagen. Il est accusé de « fraude », d’« émission de faux certificats » et de « publicité mensongère ».

— Agence France-Presse

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.