Tampa Bay – Boston

Les Red Sox éliminent les Rays

Boston — Enrique Hernández a produit le point de la victoire grâce à un ballon sacrifice en neuvième manche et les Red Sox de Boston ont vaincu les Rays de Tampa Bay 6-5, lundi soir.

Hernández a frappé une flèche dans la gauche et le coureur suppléant Danny Santana a pu devancer le relais du voltigeur pour permettre aux Red Sox de signer leur deuxième victoire de suite à leur dernier tour au bâton.

La veille, Christian Vázquez avait réussi un circuit de deux points en 13e manche pour propulser les Red Sox vers une victoire de 6-4.

Il s’agissait de la première fois depuis les quatrième et cinquième matchs de la série de championnat de la Ligue américaine contre les Yankees de New York, en 2004, que les Red Sox gagnaient deux parties de suite à leur dernier tour au bâton en séries.

Hernández a réussi 9 coups sûrs en 20 apparitions au marbre pendant cette série. Il a frappé deux circuits, trois doubles et produit six points.

« Tout ce que j’avais à faire, c’était de permettre au coureur au troisième coussin de venir marquer, a exprimé Hernández. Avoir Danny au troisième but plutôt que Vazqy, ça m’a aidé un peu. »

« Au suivant ! »

Les Red Sox ont donc remporté la série de division 3-1 et passent en série de championnat. Ils attendront les gagnants de la série opposant les Astros de Houston aux White Sox de Chicago.

« Dès le premier jour, vous avez cru en ce groupe, a dit à ses joueurs le gérant des Red Sox, Alex Cora, avant d’ouvrir les bouteilles de champagne. Peu de gens croyaient en nous à l’extérieur de ce vestiaire, mais nous sommes en série de championnat ! Au suivant ! »

Rafael Devers a cogné une longue balle de trois points aux dépens du jeune lanceur Shane McClanahan pour amorcer une poussée de cinq points en troisième manche. Les Red Sox menaient alors 5-0, mais les Rays ont créé l’égalité en huitième.

« En retard 5-0 après trois manches, c’était très décourageant, a mentionné le gérant des Rays, Kevin Cash. Nous sommes revenus de l’arrière, mais nous sommes arrivés à court. »

Randy Arozarena a frappé un simple aux dépens de Ryan Brasier pour niveler le pointage en huitième manche. Garrett Whitlock s’est amené en relève pour les Red Sox et il a limité les dégâts avant de n’accorder aucun point en neuvième.

Vázquez a amorcé la neuvième manche avec un simple dans la gauche et il s’est rendu au deuxième coussin à la suite d’un amorti de Christian Arroyo. Travis Shaw a claqué une balle au sol du côté gauche et le relais de Yandy Díaz n’a pas été maîtrisé par le joueur du premier but Ji-Man Choi.

Le lanceur partant des Red Sox, Eduardo Rodríguez, a accordé deux points et trois coups sûrs en plus de cinq manches au monticule. Il n’avait lancé que pendant une manche et deux tiers lors d’une défaite au premier match de la série.

Devers a terminé l’affrontement avec trois coups sûrs. Wander Franco a réussi un circuit de deux points pour les Rays.

Après avoir été efficace pendant toute la saison et lors du premier duel de la série, le personnel de lanceurs des Rays a éprouvé des difficultés lors des trois rencontres suivantes ; les Red Sox ont dominé 26-15 au chapitre des points marquyés.

Le droitier Collin McHugh a agi comme ouvreur, lundi, et il n’a donné aucun point en deux manches avant d’accorder un coup sûr. Il a cédé sa place à McClanahan.

McClanahan n’avait eu que trois jours de repos et il revenait d’une très bonne performance lors du premier match. Il a accordé cinq points, cinq coups sûrs et un but sur balles en deux tiers de manche.

Vázquez a amorcé la neuvième manche avec un simple dans la gauche et il s’est rendu au deuxième coussin à la suite d’un amorti de Christian Arroyo. Travis Shaw a frappé une balle au sol du côté gauche et le relais de Yandy Díaz n’a pas été maîtrisé par le joueur du premier but Ji-Man Choi.

Les Bostoniens ont ainsi porté à 15-3 leur fiche lors d’un match éliminatoire au cours duquel ils peuvent remporter une série. Ils ont gagné leurs huit dernières parties en pareille situation.

Cette défaite marque par ailleurs une fin abrupte pour les Rays, qui ont signé 100 victoires cette saison pour remporter le titre de la division Est de la Ligue américaine et qui ont participé à la Série mondiale l’an dernier.

« Évidemment, il y a de la déception, a indiqué Cash. Nous avions des attentes élevées de nous rendre loin en séries. Nous avons affronté une équipe qui nous a battus, et non l’inverse. Ils ont obtenu les gros coups sûrs. »

Milwaukee – Atlanta

Joc Pederson, qui d’autre ?

Atlanta — Joc Pederson explique ses succès dans les matchs éliminatoires par le fait de « ne pas chercher à rendre quelque moment que ce soit plus important qu’il n’a besoin de l’être ».

Grâce à un autre coup de canon, Pederson a permis aux Braves d’Atlanta de faire un pas de plus vers la prochaine étape des séries éliminatoires du baseball majeur.

Pederson a continué de justifier son surnom de « Joctober » en frappant un circuit de trois points à titre de frappeur suppléant et les Braves ont réussi leur deuxième blanchissage de suite de 3-0 contre les Brewers de Milwaukee lundi après-midi.

Les Braves, qui avaient également signé un gain de 3-0 lors du deuxième match, mènent 2-1 dans leur série de division de la Ligue nationale. Ils auront la chance de se qualifier pour la série de championnat dès ce mardi (17 h), à domicile.

« C’était spécial. Saisir l’occasion dans un moment comme celui-là était pas mal cool. »

— Joc Pederson, au sujet de son circuit, réussi en cinquième manche

Dans un duel dominé par le travail des lanceurs, le partant Ian Anderson et les releveurs des Braves ont limité les frappeurs des Brewers à seulement cinq coups sûrs.

Le circuit de Pederson était son deuxième de la série. Chaque fois, il a réalisé l’exploit dans un rôle de frappeur suppléant, et chaque fois, sa victime a été Adrian Houser.

À sa seule autre visite à la plaque depuis le début de la série, Pederson a frappé un simple et il a fait marquer quatre des sept points des Braves.

19 manches sans marquer

En carrière, Pederson compte 11 circuits en matchs éliminatoires, et l’an dernier, il a aidé les Dodgers de Los Angeles à gagner la Série mondiale grâce à ses longues balles.

Au cours de l’hiver, il a signé un contrat avec les Cubs de Chicago à titre de joueur autonome avant d’être échangé aux Braves en juillet.

« Il a participé à des moments importants, sur les grandes scènes, il a été performant et les gars apprécient ça », a fait remarquer le gérant des Braves, Brian Snitker.

Depuis leur victoire lors du premier match, les Brewers, champions de la division Centrale de la Ligue nationale, n’ont pas croisé le marbre en 19 manches. Lundi après-midi, leurs frappeurs ont été blanchis en huit visites à la plaque avec des coureurs en position de marquer.

« Nous sommes dans la série », a affirmé le gérant des Brewers, Craig Counsell, lorsque questionné sur la léthargie actuelle de sa troupe, et le moment où elle survient.

« J’ai trouvé que nous avons eu de meilleurs élans. […] Franchement, nous avons besoin que la chance tourne en notre faveur. »

Anderson a été dominant au monticule pour les champions de la division Est de la Ligue nationale, accordant trois coups sûrs et aucun but sur balles en cinq manches. Il a enregistré six retraits sur des prises.

Will Smith, le quatrième releveur des Braves, a lancé une neuvième manche parfaite pour signer son deuxième sauvetage de la série.

Freddy Peralta, le partant des Brewers, a blanchi les Braves pendant les quatre premières manches, mais il a été retiré du match au profit d’un frappeur suppléant lorsque les Brewers ont été menaçants en première moitié de cinquième manche.

Houser a entamé la cinquième manche en accordant des simples à Travis d’Arnaud et à Dansby Swanson.

Peterson, envoyé comme frappeur à la place d’Anderson, a retroussé une balle rapide de Houser loin dans les gradins du champ droit pour briser l’égalité de 0-0.

« À mes yeux, ça ne semblait pas être un mauvais lancer. Rendez-lui hommage », a affirmé Counsell.

Les Giants de San Francisco affrontaient les Dodgers de Los Angeles, tard lundi soir, à l’occasion du troisième match de la série de division qui oppose ces deux grands rivaux de la Ligue nationale. Au moment de publier, les Giants menaient 1-0 en huitième manche. Les deux équupes avaient divisé les honneurs des deux premières rencontres. Le quatrième match sera présenté ce mardi (21 h) à Los Angeles.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.