À petites doses

Quelques milligrammes de toute l'actualité scientifique de la semaine

Moins de contaminants pour les bélugas

Les contaminants industriels présents dans l’environnement des bélugas de l’estuaire du Saint-Laurent diminuent, conclut une étude parue dans la revue Science of the Total Environment. Les travaux ont été menés par une équipe de chercheurs québécois dirigés par le DStéphane Lair, professeur à la faculté de médecine vétérinaire de l’Université de Montréal. Les scientifiques ont constaté une baisse significative des hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) chez les bélugas. Ce contaminant est considéré comme l’une des causes de cancer chez ce mammifère marin. Pour deux autres catégories de contaminants, les biphényles polychlorés (BPC) et les polybromodiphényléthers (PBDE), la situation s’améliore tranquillement. Les contaminants ne sont qu’un des facteurs de mortalité des bélugas, qui sont aussi menacés par les changements climatiques.

Quiz

Les ceintures vertes permettent-elles de réduire l’étalement urbain ?

Une étude menée par deux chercheurs de l’Université Concordia a pu établir que les ceintures vertes permettent de réduire de façon significative l’étalement dans les grands centres urbains. L’étude réalisée par Parnian Pourthaherian et Jochen Jaeger a été publiée dans la revue Landscape and Urban Planning. Les experts ont évalué 60 villes européennes, dont la moitié avait une ceinture verte. Dans 27 de ces 30 villes, un ralentissement de l’étalement urbain a été observé. Celui-ci a diminué de 90 % dans les villes possédant une ceinture verte contre seulement 37 % pour les centres urbains qui n’en ont pas. L’un des principaux constats de l’étude, c’est que les ceintures vertes forcent les municipalités à une plus grande densification au lieu d’un étalement géographique.

Le chiffre

60 %

D’ici la fin de l’année, la Chine accaparera 60 % des ventes mondiales de voitures électriques, estime l’agence Bloomberg. Une proportion qui a connu une hausse spectaculaire en seulement sept ans : passant de 26 % en 2015 à 56 % pour la première moitié de l’année 2022. Aux États-Unis, les ventes de véhicules zéro émission ont augmenté de 70 % pour les neuf premiers mois de 2022 par rapport à la période équivalente en 2021, selon la firme de recherche Cox Automotive.

La déforestation s’accélère en Afrique

La déforestation continue de gagner du terrain en Afrique centrale, selon le plus récent rapport du Forest Declaration Assessment. En 2021, celle-ci a grimpé de 4,9 % par rapport à la moyenne des trois années précédentes dans la forêt du bassin du Congo, qui s’étend dans six pays. Les industries forestière et minière ainsi que l’agriculture sont les principales causes de la déforestation. Or, cette forêt qui totalise 170 millions d’hectares est aussi un important puits de carbone, souligne le rapport. On y retrouve d’importants gisements de cuivre, de cobalt et de coltan, des minerais essentiels à la fabrication de produits électroniques. La forêt du bassin du Congo est la deuxième en importance sur la planète, après la forêt amazonienne en Amérique du Sud.

Carboneutre en 2050 ?

Si la plupart des grandes villes dans le monde affirment viser la carboneutralité d’ici 2050, un peu plus de la moitié n’a pas de plan précis ni de mécanisme d’évaluation des progrès. C’est le constat réalisé dans une analyse récente du Net Zero Tracker, une organisation qui documente les efforts internationaux en matière de carboneutralité. Pour les grandes entreprises, 75 % d’entre elles seraient capables d’en faire autant, bien que plusieurs entreprises manquent toujours de transparence à propos de leurs activités. L’organisation a également constaté que seulement 10 % des grandes villes et 20 % des entreprises ont des objectifs intermédiaires de réduction de leurs gaz à effet de serre : la grande majorité n’ayant pas fixé de cible pour 2030. Le Net Zero Tracker répertorie les activités de plus de 1100 grandes entreprises et villes dans le monde.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.