Glass Onion : A Knives Out Mystery

Dans les traces d’Agatha Christie

Dès Knives Out, sorti il y a trois ans, Rian Johnson avait la ferme intention de ressusciter le bon vieux genre du « meurtre et mystère » en élaborant une série de films indépendants les uns des autres, liés par un seul personnage. Et, pour l’instant, un seul acteur : Daniel Craig.

Glass Onion : A Knives Out Mystery (Glass Onion – Une histoire à couteaux tirés en version française) est le deuxième volet d’une série de longs métrages qui, sait-on jamais, pourrait peut-être avoir une durée infinie. Lancé dans les salles de cinéma ce mercredi, pour une durée d’une semaine, le nouvel épisode de ce qui pourrait assurément devenir maintenant une franchise sera déposé sur Netflix dans un mois.

« Quand nous étions en train de faire le premier film, nous avions tellement de plaisir Daniel [Craig] et moi sur le plateau qu’on s’est dit qu’il serait vraiment amusant de continuer », a déclaré Rian Johnson au cours d’une conférence de presse virtuelle à laquelle La Presse a pu assister. « Nous avions aussi dès lors déterminé que ces films ne seraient pas des suites, que nous ferions plutôt comme Agatha Christie avec ses romans. Il faut une nouvelle énigme chaque fois, un nouvel endroit, de nouveaux personnages. »

Tous suspects !

C’est ainsi que nous retrouvons le détective Benoit Blanc (Daniel Craig), qui, à l’instar d’Hercule Poirot, se lance dans une nouvelle enquête. On ne sait trop comment il a abouti dans cette île grecque paradisiaque, mais le détective croise rapidement sur sa route un groupe d’invités triés sur le volet par leur hôte, le milliardaire Miles Bron (Edward Norton). Dans la plus pure tradition du genre « meurtre et mystère », tout ce beau monde peut devenir suspect quand l’un d’entre eux meurt de façon complètement inattendue.

« Agatha Christie ne se contentait pas d’utiliser la même recette d’un livre à l’autre, elle mélangeait les genres et se réinventait chaque fois, indique le cinéaste, également auteur du scénario. C’est un peu le mandat que je me suis donné à l’écriture. »

« Je voulais que le spectateur puisse retrouver le plaisir qu’il a eu en regardant le premier film, tout en lui offrant quelque chose de complètement différent. »

— Rian Johnson, réalisateur de Glass Onion : A Knives Out Mystery, lors d’une conférence de presse virtuelle

Et pourquoi avoir quitté les beautés de la Nouvelle-Angleterre pour installer cette fois son intrigue dans une île grecque ?

« D’abord, plusieurs histoires de cette nature se déroulent traditionnellement dans des endroits plus exotiques : Evil Under the Sun, Death on the Nile, The Last of Sheila, explique-t-il. J’ai écrit ce scénario en 2020, alors que nous étions tous confinés. Comme plusieurs d’entre nous, je me suis mis à rêver de voyages et j’ai souhaité me rendre dans une île grecque. Il y a sans doute un peu de ça aussi ! »

Autour de Daniel Craig, Rian Johnson (Looper, Star Wars : Episode VIII – The Last Jedi) a réuni une distribution de haut vol, de laquelle font notamment partie, outre Edward Norton, Janelle Monáe, Dave Bautista, Kate Hudson, Kathryn Hahn, Leslie Odom Jr., Jessica Henwick et Madelyn Cline, sans oublier quelques participations plus surprenantes.

« C’était beau de voir tous ces comédiens, qui pourraient très bien porter sur eux un film entier, se fondre dans un ensemble, dit-il. Ils avaient tous à cœur que la chimie fonctionne sur le plateau et à l’écran. Tous ces gens avaient la grâce ! »

Le mystère avant tout

Le cinéaste tient par ailleurs à ce que son personnage récurrent, Benoit Blanc en l’occurrence, n’arrive pas dans l’histoire déjà chargé d’un passé qui pourrait définir ses actions.

« Si un acteur me demande plus d’informations sur le personnage qu’il a à jouer, je me ferai un plaisir de lui inventer un passé. Mais il n’y a pas de “bible” au-delà de ce qui est déjà écrit dans le scénario. C’est également le cas pour Benoit Blanc. D’ailleurs, Daniel et moi nous faisions un devoir de rappeler que l’intérêt de ces films ne tourne pas autour de la personne qu’est Benoit Blanc, mais plutôt autour du mystère dans lequel il est plongé et l’ensemble des personnages qui y sont impliqués. »

Rian Johnson, dont le volet précédent, Knives Out, lui a valu une citation aux Oscars dans la catégorie du meilleur scénario original, se réjouit surtout de la renaissance d’un genre dont il raffole.

« J’ai grandi avec les adaptations cinématographiques des romans d’Agatha Christie réalisées dans les années 1970 et 1980 et elles ont eu sur moi un effet profond. La chose la plus cool pour moi maintenant est de discuter avec des amis ayant des enfants de l’âge que j’avais à l’époque et de constater que ces films – je ne suis pas le seul à en faire – suscitent le même intérêt auprès d’eux. De penser qu’ils inspireront peut-être quelqu’un qui, dans 30 ans, proposera sa propre version du genre me réjouit au plus haut point ! »

Glass Onion : A Knives Out Mystery (Glass Onion – Une histoire à couteaux tirés en version française) est actuellement à l’affiche. Il sera offert sur Netflix à compter du 23 décembre.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.