Quatre nouveautés à découvrir

La COVID-19 n’a pas empêché les programmes de MBA de se renouveler. Parfois, la crise a même accéléré le développement de certaines initiatives, notamment en raison de l’impossibilité de voyager à l’extérieur du pays. Voici quatre nouveautés à connaître dans différents programmes québécois.

Campus à vélo à HEC Montréal

Après avoir amené des étudiants au MBA dans une foule de pays comme le Japon et la Colombie avec son cours d’immersion Campus international, HEC Montréal offrira pour la première fois, l’été prochain, son Campus à vélo. Les étudiants partiront une semaine sur les routes de Montréal, de la Montérégie et de l’Estrie pour visiter des entreprises d’envergure internationale tout en respectant les mesures sanitaires. Cette initiative s’inscrit également dans le courant d’intégration du développement durable dans les différentes sphères du programme de MBA de HEC Montréal. Parmi les autres nouveautés, on trouve également l’ajout du cours optionnel Finance durable qui sera offert pour la première fois au trimestre d’été.

E-mobilité verte à l’Université Laval

Les étudiants au MBA de l’Université Laval peuvent depuis janvier faire jusqu’à 18 crédits dans des établissements universitaires partenaires à l’extérieur du pays grâce à la magie de la technologie. Ainsi, dans le confort de son salon québécois, un étudiant du MBA a suivi par exemple un cours niché en aérospatiale à la Toulouse Business School, en France. Comme avec le concept d’échange traditionnel, l’étudiant paie ses droits de scolarité habituels à l’Université Laval et il a accès à ces cours à l’étranger sans avoir à débourser un sou de plus. Puisque les étudiants réalisent des travaux d’équipe, c’est aussi une façon de développer leur réseau international sans émettre de gaz à effet de serre.

Mandat stratégique à l’Université de Sherbrooke

Le mandat stratégique en entreprise à réaliser au dernier trimestre du MBA de l’Université de Sherbrooke a été introduit l’automne dernier chez les étudiants à temps partiel du campus Longueuil. Cette expérience de type consultation permet aux étudiants de mettre en pratique leurs acquis réalisés tout au long du programme avec une entreprise qui vit de réels enjeux. Développement économique Longueuil aide la direction du programme à choisir l’entreprise – une à l’automne et une à l’hiver – qui verra les différentes équipes d’étudiants se pencher sur son cas. Six professeurs des différentes disciplines du MBA – management, finance, marketing, ressources humaines, opérations, technologies de l’information – supervisent les étudiants dans ce mandat.

Projet interculturel à l’ESG UQAM

Offert dans 12 pays, le MBA pour cadres de l’ESG UQAM permet maintenant du travail interculturel virtuel. Par exemple, en ce moment, pour un cours en technologies de l’information, les équipes d’étudiants roumains jouent le rôle du client qui doit implanter un nouveau système dans son entreprise, alors que les équipes vietnamiennes jouent le rôle du fournisseur. Des négociations auront lieu entre les équipes des deux pays. En plus de rendre concrètes les spécificités culturelles, cette collaboration permet aux étudiants de faire du réseautage. Les groupes de Montréal ne participent pas à ce projet pour le moment en raison des horaires trop divergents, mais l’ESG UQAM cherche une solution pour le permettre.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.